Poesies

poesies d'hier et d'aujourd'hui...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 au boulot ! ( Nada, Piero...)

Aller en bas 
AuteurMessage
didier
mordu(e)
mordu(e)


Nombre de messages : 448
Age : 57
Localisation : Pornichet (44)
Date d'inscription : 01/02/2005

MessageSujet: au boulot ! ( Nada, Piero...)   Mer 9 Mar - 12:38

voici un projet de texte :

La cascade

Sur la vasque évasée où valse la lumière,
Le limpide rayon de lune allume en l’oeil
Une brève étincelle et la mince larmière,
En aiguail mille fois se brise sur l’écueil

Contre le fier assaut d’un flot qu’elle défie
La roche offre son flanc ourlé de filets d’or,
Et la trombe en tonnant, l’écume rubéfie,
Mille tons rutilants paillettent ce mont-d’or.

La berge en girandole a la beauté profane
D’antiques camaïeux au charme levantin.
L’obscurité s’emplit d’un voile diaphane,
Retentit un écho, tintement argentin.

De parures d’antan l’herbier dru se festonne,
L’air humide a serti l’humble parfum des eaux
En la fraîcheur nocturne et les feuilles d’automne.
L’ombre se nacre d’ambre au milieu des roseaux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piéro
Invité



MessageSujet: Re: au boulot ! ( Nada, Piero...)   Dim 13 Mar - 23:36

Pour avoir lu une version précédente, didier, je trouve cette mouture plus musicale.
Bien que je l'avoue: j'ai du mal à prononcer facilement le mot "aiguail", je ne sais ce qui, en lui me dérange, il ralentit ma lecture, dans la première comme dans la deuxième partie du vers, j'aimerai avoir l'avis d'un versificateur de talent...

La strophe que je préfère étant celle ci:

didier a écrit:

De parures d’antan l’herbier dru se festonne,
L’air humide a serti l’humble parfum des eaux
En la fraîcheur nocturne et les feuilles d’automne.
L’ombre se nacre d’ambre au milieu des roseaux…


Je te l'ai dit en MP, tu fais la part belle aux assonances et allitérations, ce poème est travaillé dans le moindre détail, didier, tu es un musicien.

As tu modifié ce texte ou est-ce ici la dernière variante?

Salutations mon ami poète, mon maître.
Piéro
Revenir en haut Aller en bas
piéro
Invité



MessageSujet: Re: au boulot ! ( Nada, Piero...)   Lun 14 Mar - 0:20

J'ai noté ceci sur un autre forum:

""Dans" marque le lieu physique "Dans ce jardin... dans la classe..." et "En" marque davantage l'état d'âme, la manière d'être, la disposition intérieure, l'atmosphère..." Franz

L'annotation, judicieuse remarque d'un vrai pro, m'a semblé vraiment très intéressante.

Qu'en pensez vous?
Revenir en haut Aller en bas
didier
mordu(e)
mordu(e)


Nombre de messages : 448
Age : 57
Localisation : Pornichet (44)
Date d'inscription : 01/02/2005

MessageSujet: Re: au boulot ! ( Nada, Piero...)   Mar 15 Mar - 19:34

glups...je ne suis pas ton maître !

ni poète : je taquine la rime et ma muse se joue de moi !

non seulement elle n'est pas là lorsque je veux écrire mais en plus je n'ai droit qu'aux sujets qu'elle m'inspire...quand elle a le temps...

Quand elle le sent !

Nada m'a demandé d'attendre pour écrire ce que j'avais à formuler au sujet de ce que je veux changer de mon texte...et ce qui , vu de ma fenêtre , ne va pas...

alors j'attends...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didier
mordu(e)
mordu(e)


Nombre de messages : 448
Age : 57
Localisation : Pornichet (44)
Date d'inscription : 01/02/2005

MessageSujet: Re: au boulot ! ( Nada, Piero...)   Mar 15 Mar - 22:48

Concernant le "en" , je trouve le constat de Franz judicieux et souvent exact.

On note également je crois, l'idée de situation avec le "en" aussi : en nos campagnes, en nos murs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didier
mordu(e)
mordu(e)


Nombre de messages : 448
Age : 57
Localisation : Pornichet (44)
Date d'inscription : 01/02/2005

MessageSujet: Re: au boulot ! ( Nada, Piero...)   Ven 1 Avr - 1:45

Bon....

visiblement les problèmes au Liban ne s'arrangent pas et Nada a d'autres chats à fouetter ...

il n'est pas toujours simple de critiquer ce que l'on a écrit : l'exercice est périlleux à plus d'un titre , si j'ose dire...

1- le manque de distance par rapport à sa "création" agit à mon sens comme une loupe déformante et colle comme du velcro le regard au sujet !

2- à supposer que le fait de se persuader que l'on va regarder ce que l'on a pondu parfois difficultueusement de la façon la plus "objective" possible (hum...est-ce possible ????) ne soit pas un exercice de style plutôt vaniteux , je me plais à croire ( le sourire aux lèvres ) qu'il faut alors se poser deux questions :

a- sur le fond : le sujet n'a t'il pas été maintes fois traité par bien meilleur que soi ? (n'a t'on pas alors le "devoir" d'originalité ???)

b- sur la forme : la façon de traiter le sujet est elle en rapport avec le sujet lui-même ? autrement dit : de quoi est il question ici ? ai je exprimé d'une part ce que je voulais dire et d'autre part ce que je voulais exprimer -avant de prendre mon stylo- sera t'il perçu par celui qui me lira ?

la cascade n'échappe en rien à ces questionnements sous prétexte que j'ai écrit ce texte...


de quoi est il question ? ==> d'une cascade ! bon....alors il y est question d'eau ! (merci la Palice!) et alors ?

ce que je souhaite en lisant les écrits d'un autre où il est question d'eau c'est au minimum et sans jeu de mots cette fois que...ce soit fluide !

et bien ? seule la dernière strophe l'est , et éventuellement la précédente dans une moindre mesure.

La première pour moi est une petite cata : non seulement en me relisant je ne la trouve pas fluide du tout mais en plus le dernier vers effectivement avec aiguail/ecueil accroche ou l'oeil ou l'oreille : ce vers est rugueux et j'ai bien conscience que les contre-assonances ai-guail /é-cueil tombent à plat...tout cela est bien âpre...

Dans la deuxieme strophe le rythme de lecture des deux premiers vers est stoppé net dans le troisième...le vois tu ?

mon but en écrivant ces vers était d'abord d'évoquer la force de la cascade puis, au fil des strophes d'estomper et le bruit et la "fureur " des eaux , jusqu'au quatrain final où mon lecteur lirait alors une sorte de tranquillité voire d'harmonie des lieux...

je venais en fait de faire quelque relation entre la pensée , tumultueuse , qui s'emporte parfois vivement et qui se calme peu à peu pour laisser place à la paix...

bon...en attendant la suite que je donnerai dans un post ultérieur , vois tu autre chose Piero qui ne va pas , notamment dans les deux premières strophes ?

lol...je ris intérieurement en me disant que les assonances et allitérations peuvent être des cache-misère !

didier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: au boulot ! ( Nada, Piero...)   

Revenir en haut Aller en bas
 
au boulot ! ( Nada, Piero...)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sense and Sensibilidad/ from Prada to Nada (2011)
» [JEU] FRIDAY ESCAPE : Marre du boulot ? [Démo/Payant]
» un nouveau boulot!!!
» Les Accros du Boulot ...
» Metro, boulot, dodo ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poesies :: Poésies d'auteurs contemporains :: hum....Ouvroir....-
Sauter vers: